150Ans

  • En 2024, nous vous invitons à venir célébrer les 150 ans de la mine et de l’usine de Neuves-Maisons, ouvertes en 1874 par Victor de Lespinats.

Cet événement exceptionnel sera l’occasion de rendre hommage à tous les travailleurs qui ont fait vivre le site, pendant les différentes périodes de son existence. Depuis 1874, nous suivrons les différentes générations d’Hommes du Fer, qui ont donné à la Lorraine sa splendeur passée. Rencontrez aussi les bénévoles d’hier et d’aujourd’hui, qui continuent chaque semaine de faire vivre le site de la mine, pour faire perdurer la mémoire industrielle du bassin de Nancy.

En 1869 Victor De Lespinats ingénieur de l’École nationale supérieure des mines de Paris, fait ses premières recherches sur les gisements lorrains de minerai de fer mais il est contraint de stopper à cause de la Guerre de 1870 (révolution industrielle). La Société Métallurgique de la Haute-Moselle exploitant la Mine du Val de Fer est créée en 1872 par De Lespinats et dix-sept autres administrateurs. Les premières extractions de la minette commencent en 1874, et en même temps se construit l’usine de Neuves-Maisons qui allume son premier haut fourneau la même année. En 1886, un chemin de fer (« Le Coucou »), relie la mine à l’usine sidérurgique, elle aussi située à Neuves-Maisons, mais plus bas, près de la Moselle. En 1900 (20 mars), les quatre concessions, Val-de-fer, Val-Fleurion, Maron-nord et Fond de Monvaux sont réunies par décret. En cette mine eurent lieu des mouvements ouvriers et sociaux : le 14 octobre 1890, création d’un syndicat de mineurs, le 24 juin 1894 naissance d’une société de secours mutuel des mineurs. En 1916, pour permettre le maintien de l’activité pendant la guerre, des femmes et des invalides sont embauchés pour effectuer du travail de surface (culbutage des wagons, casse et charge de la castine, travail à l’atelier, réparation des voies de roulages, etc.).

  • Concert des 150 ans le 23 juin 2024
  • 150 ans de la Mine et de l’usine : un lancement imposant le 14 avril 2024.

En avril 1874, Victor de Lespinats ouvrait la mine à Neuves-Maisons, et trois mois plus tard, il coulait la fonte depuis le haut fourneau 1. C’était le début de l’épopée des hommes du fer, ceux qui ont fait la Lorraine. En avril 2024, 150 après, nous avons réuni l’arrière petit-fils de Victor, Olivier, et l’un des derniers mineurs vivants, Gilbert Parmentier. Ensemble ils ont dévoilé la plaque en l’honneur de tous ces hommes du fer. Et ils l’ont fait devant un aréopage d’élus,  dont le maire de Nancy Mathieu Klein,  la présidente du Conseil Départementale Chaynesse Khirouni, les vices présidentes Audrey Bardot et Marie-Jo Amah (également secrétaire départementale du aprti socialiste)e député Dominique Potier, la sénatrice Silvana Silvani, le présient de la Communauté de communes Moselle et Madon Filip Pinho, les maires de Vandoeuvre, de Ludres, de Pompey, de Chavigny, de Chaligny, de Messein, de Maron, le conseiller départemental de Villerupt, et des représentants de Toul, Jarny, de Laneuveville, de Sexey, de Custines, d’Allamps, le secrétaire départemental du parti communiste, de nombreux conseillers municipaux de Neuves Maisons, le directeur de l’usine sidérurgique de Neuves Maisons, le directeur de Nancy tourisme,  et des représentants des associations amis. Accueillis par Jean Paul Vinchelin, le président de l’agence du patrimoine de la Culture Industrielle, Jessica Nicolau la première adjointe de Neuves-Maisons, Vincent Ferry, Aurélia Dohr, et tous les bénévoles de l’association. Laurent Grenier a chanté les corons avec Gilbert, dans un grand moment d’émotion, puis a chanté sa nouvelle chanson des mineurs de fer. Aurélia a présenté la nouvelle application de déambulation sur le carreau et le jeu de piste pour les enfants. Clou de la journée, deux enfants de la classe ulis du collège, Mathéo et Louis, ont fait leur première visite ne tant que guide, devant plus de deux cents personnes. Bravo à eux. Un pot de l’amitié, fait de mets du 1çème siècle, simple et populaire a clôturé ce moment qui lance dignement l’année des 150 ans.